Confiture artisanale : les petits secrets de la fabrication artisanale

Confiture artisanale

La confiture faite maison vous manque ? Pas celle du confiturier, la fameuse confiture de grand-mère que l’on a tous pu déguster quand nous étions enfants.

Vous savez, celle qui accompagne à merveille les petits-déjeuners, à tartiner au coeur de crêpes, accompagnée de brioche ou de pain d’épices.

Ces délicieuses confitures qui apportent de la douceur et du réconfort, qui mettent en valeur les goûts des fruits et peuvent se conserver longtemps pour faire durer le plaisir nous rappellent chaque jour que les préparations artisanales sont des valeurs sûres.

Confiture artisanale : s’équiper 

Prenez le temps de retrouver ce délice, partagez ce moment en famille si vos enfants sont curieux et gourmands, ou prenez le temps de vous retrouver, dans un contexte apaisant, hors des tensions du quotidien le temps de s’adonner à ces préparations gourmandes.

La recette de la confiture va être accessible : tout est trouvable en épicerie.

Alors, si vous souhaitez occuper un après-midi pluvieux à la conception d’une confiture ou une gelée artisanale délicieuse, il faudra veiller à plusieurs petits éléments pour un rendu optimal : bien sélectionner la quantité de sucre utilisée (allégée ou sucrée), les pots de confiture, surveiller l’écume, surveiller le dosage, stériliser les pots, par exemple.

Vous aurez besoin d’une bassine à confiture et pour la cuisson, utiliser un chaudron ou une marmite n’est pas obligatoire, selon la quantité souhaitée une casserole suffira.

Pour vos confitures maison, sélectionnez des recettes de confitures qui vous tentent, parmi les variétés existantes, faites des expériences ou redécouvrez une saveur oubliée.

Confiture artisanale : les ingrédients clés

La consistance d’une bonne confiture nécessitera un gélifiant :

  • De la pectine souvent trouvée sous forme de poudre ou de cristaux (une gélatine végétale obtenue avec des pépins de fruits)
  • De l’agar-agar (substance naturelle obtenue par une algue) souvent sous forme de poudre blanche, il va devenir actif lorsque la préparation va baisser en température. Sans modification du goût, il va aisément remplacer la gélatine commune.

Parmi les sucres existants, certains sont plus adaptés aux confitures et gelées :

  • Du sucre roux, sucre de canne
  • Du sucre blanc
  • Du sucre spécial confiture

Parmi les principaux ingrédients, les arômes des fruits.

Quasiment tous les fruits peuvent être les personnages principaux dans nos recettes, en priorité les fruits de saison pour un maximum de goût et un impact écologie moindre, veillez également à la maturité sans quoi ils risqueront d’amener une acidité.

Alors à quels parfums souhaitez-vous faire appel ? 

  • À des fruits frais de verger ? Abricots, les agrumes (orange ou citron-vert en marmelade), figue, coing, poire, Prunes (mirabelles, Reine-claude), pastèque, confiture de rhubarbe ou encore confiture de pêches
  • Aux fruits rouges ? fraises, framboises, myrtilles, groseilles, cerises noires (griottes), mûres
  • À des fruits exotiques : Ananas, kiwi, mangue, banane
  • Ou pour des saveurs plus atypiques il existe des recettes de confiture de melon, de citrouille ou potiron, tomates vertes au citron ou de gelées de pétales de roses ou de pâquerettes.

On pourra y ajouter de la cannelle, du gingembre, du piment, de la vanille, de la menthe, l’ajout d’un filet de jus de citron permettra de mieux conserver la confiture maison.

Vous pourrez ajouter cette dernière dans des gâteaux, 

La confiture ne va pas s’utiliser que pour la tartine matinale. 

Son voisin britannique : le Chutney, va lui offrir une fonction aigre-douce dans de nombreux plats. Parmi les plus connus on trouve le chutney d’oignons, le chutney de mangue, de tomates, rhubarbe, etc.

En terme d’ingrédients, le choix est proche de celui des confitures que nous connaissons et sa préparation est quasiment la même 

Après les confitures artisanales parfumées, vous pouvez aussi vous lancer dans la compote, la purée de fruits bio, découvrir le coulis pour vos desserts, produire des fruits secs, ou confits (pruneaux, citrons) ou encore vous lancer à mettre en bocal (châtaignes)

Cuisinez des gourmandises comme de la pâte à tartiner chocolat noisettes, de la crème de marron, du caramel, de la confiture de lait.

Articles recommandés