Pertes marron : faut-il s’inquiéter ?

Pertes marron

En période de pré-ménopause, avant ou après les menstruations, vous constatez un écoulement de perte vaginale marron ou brune. 

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles la muqueuse de votre vagin rejette ce fluide bruni. Un gynécologue peut vous apporter plus de précisions en étudiant en détail vos symptômes (douleurs au bas-ventre, saignements, irritation de la surface utérine, etc.), nous tenterons juste de vous éclairer de façon générale dans cet article. Certaines femmes constatent ces pertes brunes pour de multiples raisons, parfois signe d’infection mais parfois anodines, il ne faut pas hésiter à parler de ces pertes à votre gynéco, votre médecin, si vous vous posez des questions. 

Pertes marron : quelles en sont les causes ? Dans quels cas surviennent-elles ?

La présence de pertes marron est expliquée par le rejet d’un sang vieillit présent dans l’utérus. Dans les cycles réglés comme perturbés, les pertes brunes sont liées à un saignement qui peut être causé par différents éléments qui méritent de s’inquiéter ou non. Lorsque ces saignements bruns arrivent en dehors des règles, ces pertes vaginales peuvent être liées à un début de grossesse. Dans les trois premiers mois qui suivent la fécondation, un défaut d’accolement de l’oeuf peut engendrer ces légers saignements de l’utérus. Il reste important dans cette situation, de communiquer l’information à son médecin au cas où il serait nécessaire d’écarter un diagnostic de potentielle fausse-couche, de complication, surtout si ces pertes sont accompagnées de douleurs abdominales. Ces légères pertes marron sont donc à surveiller au cours des trois mois de grossesse qui suivent la fécondation de l’ovule. Être enceinte implique d’être vigilant sur de nombreux plans et celui des pertes de sang en fait partie. Il est indispensable de savoir à quoi sont dues les pertes marron lorsqu’elles apparaissent et de noter chaque symptôme qui les accompagne. 

Si ces saignements surviennent dans le cas d’une prise de pilule contraceptive, il est possible d’en conclure que la patiente peut prendre une contraception qui ne lui convient pas. La consultation gynécologique permettra de mieux adapté le mode de contraception qui sera compatible avec son métabolisme. Consulter un médecin lui permet de trouver une autre pilule plus appropriée voire changer de moyen contraceptif pour éviter de constater ces petits saignements à nouveau. A la puberté il n’est pas toujours évident de profiter d’une contraception adaptée, du fait des changements hormonaux, des cycles (cycle menstruel) qui ne sont pas encore bien réglés et l’analyse des sécrétions vaginales peut varier régulièrement. Une sage-femme ou une gynécologue restent à l’écoute et conseillent chaque jeune fille en recherche de réponse (démangeaisons, irritations, saignements, petites pertes colorées ou odorantes, etc.), notamment dans un constat de perte marron au niveau de la paroi utérine. 

Dans le cas où ces pertes marron (perte de sang vieilli), sont accompagnées d’une douleur pelvienne, d’un mal au ventre, de démangeaisons de la vulve ou du milieu utérin, de brûlures urinaires, ou si elles sont malodorantes, cet inconfort peut être causé par une pathologie. En effet ce léger saignement peut être du à une infection (mycose, vaginose, etc.). Il est donc urgent de procéder à des consultations gynécologiques, de consulter le médecin-traitant pour faire un test en laboratoire sur ordonnance et faire analyser ces pertes marron. Avoir des pertes brunes peut également être causé par une pathologie au niveau de la paroi utérine comme un fibrome ou un polype, généralement ce type de pathologie est bénigne mais cela reste désagréable. Le diagnostic le plus grave serait un constat de grossesse extra utérine, auquel cas un gynécologue prend en charge en urgence. 

Pour votre santé, en cas de pertes brunes il est indispensable de consulter votre gynécologue ou votre médecin. La grossesse est un moment très important pour une femme, mais il arrive que certaines choses ne soient pas comme on le souhaite, par exemple le fait de saigner au début du mois ou encore des pertes marron accompagnées de douleurs. Ce sont des signes qui peuvent inquiéter mais qui n’indiquent pas forcément quelque chose d’anormal voire de grave. Pour savoir ce qui cause cette coloration brunâtre, il faut consulter votre gynécologue car elle a plusieurs origines possibles : La plupart du temps, cela provient d’un phlébite (inflammation du col) ou d’une infection vaginale (mycose). 

Si vous êtes enceinte et que vous avez eu une mycose avant la fécondation de l’ovule dans votre utérus, celle-ci peut revenir durant votre grossesse sans pour autant être grave ni contagieuse pour le bébé, il n’y a pas toujours lieu de s’inquiéter. Il suffit juste d’identifier les causes de la présence de pertes de cette couleur et de prendre un traitement adapté contre les infections vaginales, tout rentrera rapidement dans l’ordre, ces pertes vaginales ne sont pas forcément signe de complication grave et peuvent être bénignes. Veillez à ce que la couleur des écoulements du vagin soient clair, surveillez la texture également et les odeurs afin de prévenir tous risques infectieux potentiels. 

Être une femme implique de faire appel à un gynéco compétent au besoin

Faire un test en laboratoire sera plus sûr si vous êtes inquiète. Le sang rouge au départ, devient marron en séchant dans le vagin, cette réaction normale peut cependant être liée à des pathologies gênantes donc selon vos symptômes, les professionnels vous fournissent des solutions adaptées. Chaque cycle peut se dérégler à un moment de stress, de grosse fatigue ou même sans raison, il est donc important de faire le rapprochement de ces écoulements de sang marron avec cette éventualité, auquel cas il ne sera pas nécessaire de procéder à une consultation.

Si vous avez fait une fausse couche ou si vos règles se sont arrêtées suite à un traitement hormonal comme la pilule contraceptive par exemple, il n’y a pas de raison de s’inquiéter et la piste d’une infection reste éloignée. Si votre ventre vous fait mal, si vous trouvez ces pertes marrons fréquentes, les médecins et gynécologues vous accompagnent, cela reste une solution sûre. Enfin certains problèmes hormonaux peuvent causer des saignements au début du cycle menstruel, cette période reste une période de bouleversement pour le corps et la présence d’un déséquilibre hormonal peut entraîner ces pertes vaginales.

Ces pertes peuvent survenir suite à une ovulation mais également en présence de polypes ou d’un fibrome, la réponse sera donnée lors de la consultation voire après analyse des sécrétions vaginales brunes en laboratoire. Les femmes peuvent rencontrer de nombreuses perturbation tout au long de leur vie, règles abondantes ou quasi inexistantes, changements de flux et cycles plus ou moins réglés, pertes brunes, vagin irrité, douleurs abdominales ou pelviennes, les causes sont multiples et les symptômes aussi. C’est pour cette raison que les spécialistes vous accompagnent et vous aident à adapter les solutions en fonction de votre corps et de ses réactions. Pour vous épanouir et être en bonne santé, identifier un fibrome, un polype, une mycose vaginale, consulter votre médecin est la meilleure chose à faire. Vous obtenez ainsi une réponse objective, vous pouvez opter pour une pilule plus adaptée et mieux connaître votre corps, des consultations fréquentes vous permettront de prévenir plutôt que guérir. 

Les femmes connaissent de nombreux bouleversements hormonaux au cours de leur vie, notamment lors de l’arrivée ou de lors de la fin du cycle menstruel (période de règles, période de ménopause) mais également pendant la grossesse. Ce sang vieilli qui à la base était rouge, est devenu marron en séchant. Il apparaît dans certaines pertes et peut être lié au début de la croissance de bébé dans les trois premiers mois de la femme enceinte, faire un test de grossesse sera donc utile pour éliminer certaines pistes. Les flux sont à surveiller, le col et les parois du vagin également, il vaut mieux s’inquiéter et identifier régulièrement les symptômes et les causes de ceux-ci que de laisser passer des problèmes pouvant devenir grave sur le long terme. Suivre l’ovulation et le cycle menstruel est très important pour cerner un changement hormonal et ses causes potentielles. Chaque couleur, chaque perte peut avoir une signification différente, elles indiquent des changements variés chez les femmes, elles sont signes d’alerte dans certains cas comme elles sont tout à fait normales dans d’autres. 

Pour veiller à avoir une bonne santé, et, si vous êtes enceinte, veiller aussi à la santé de bébé, surveillez votre col d’utérus, chaque signe d’anomalie et faites un test de pertes au besoin. Un sang vieilli donc devenu marron dans les sécrétions du vagin, ne nécessite pas à tous les coups un affolement. La couleur et l’odeur restent les premières choses à relever lorsque vous vous questionnez sur chaque perte de votre grossesse si vous êtes une femme enceinte. Le médecin vous dira par la suite s’il y a à s’inquiéter ou non, si ces sécrétions brunes sont inquiétantes ou normales. Pour les cycles réglés et non réglés, pour des sécrétions abondantes ou légères, marron ou d’une autre couleur, la réponse sur la cause et les soins à réaliser vous sera apportée par un spécialiste. Les pertes de sang marron sont, comme tous les symptômes gynécologiques, à surveiller de près sans forcément paniquer. Les spécialistes sont là en toutes circonstances, pour vous aider à aller bien et à apporter les traitements nécessaires à votre organisme selon vos besoins. N’hésitez pas à vous rendre en cabinet gynécologique pour prévenir plutôt que guérir.

Articles recommandés