Comment faire du liquide pour cigarette électronique sans nicotine ?

liquide cigarette électronique

La cigarette électronique est-elle une bonne alternative à la cigarette classique ? La cigarette électronique est un moyen efficace pour arrêter de fumer car c’est une aide au sevrage tabagique non négligeable.

La nicotine, substance active présente dans les cigarettes, joue un rôle important dans le processus addictif des produits du tabac et peut être responsable du maintien du comportement de consommation chez certains usagers.

Se passer de la nicotine et de son paquet de cigarette

Il existe des facteurs qui favorisent ou non l’addiction aux substances psychoactives comme la nicotine en particulier : le mode d’administration (exposition générale), l’intensité et la fréquence des expositions, le type de produit utilisé (cigarette ou pipe par exemple). Pour ce qui concerne la dépendance physique à la nicotine, elle n’a pas été prouvée scientifiquement chez les jeunes adultes ayant commencé à fumer une cigarette avant 16 ans. En effet plusieurs études ont montré que les adolescents sont moins susceptibles que les adultes d’avoir recours aux services spécialisés pour l’arrêt du tabac.

Comment faire du liquide pour cigarette électronique sans nicotine ?

Pour faire du liquide pour cigarette électronique, il faut du Propylène glycol et de la glycérine végétale. Il est donc possible de fabriquer son propre liquide pour cigarette électronique. Le e-liquide contient des arômes naturels et des additifs, comme le Propylène glycol (PG) qui est un solvant utilisé dans les aliments, les médicaments et l’industrie cosmétique. Le PG a été déclaré non cancérogène par l’Agence internationale de recherche sur le cancer (IARC). La nicotine n’est pas présente dans tous les produits du commerce. Elle peut être remplacée par des extraits végétaux ou naturels à base de plantes telles que la camomille ou la valériane.

Les cigarettes électroniques ne sont pas interdites aux mineurs en France car elles ne contiennent ni tabac, ni goudrons, ni monoxyde de carbone… Les effets secondaires possibles sont donc : une irritation nasale due au passage du liquide dans le nez, une irritation buccale liée à la vapeur inhalée, une sensation d’irritation oculaire causée par la vapeur inhalée, un picotement au niveau des yeux après avoir fumé pendant quelques minutes, une sensation de brûlure au niveau du visage si on vapote trop longtemps sans arrêt et un risque accru d’infection respiratoire chez les personnes fragiles (enfants asthmatiques notamment). Le risque de cancer du poumon est plus élevé chez les utilisateurs réguliers de cigarettes électroniques. Cependant, il n’est pas connu si ce risque est supérieur ou inférieur à celui des fumeurs classiques. Le vapotage peut aussi favoriser l’apparition d’un cancer buccal (cancer de la bouche). Enfin, le vapotage peut être associé à une augmentation du taux d’hormones sexuelles et donc augmenter le risque d’infertilité masculine et féminine.

Lire aussi  Meilleur GPS vélo : une cartographie simple pour se repérer

La cigarette électronique permet d’éviter le goudron et la combustion grâce au contrôle de la température. Les arômes alimentaires sont utilisés pour améliorer le goût, comme la menthe fraîche, le caramel, les fruits rouges ou encore l’eucalyptus. La nicotine est aussi présente dans les liquides, mais elle ne fait pas partie des composants toxiques de la cigarette classique.

Les composants du e-liquide sont :

  • Le propylène glycol (PG) qui est un additif alimentaire utilisé dans les boissons, la confiserie et le chocolat. Il n’est pas cancérigène, mais il peut provoquer des irritations cutanées chez certaines personnes. Le propylène glycol (PG) qui est un liquide incolore et inodore. Il a été testé pour ses propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et anesthésiantes. Il est utilisé comme conservateur dans l’alimentation humaine depuis plus de 50 ans sans qu’on puisse déceler de risque cancérigène ou autre sur la santé humaine.
  • La glycérine végétale (VG) qui est une substance naturelle présente dans l’alimentation humaine comme les fruits ou encore les légumes. Elle ne contient pas de nicotine et elle a été testée pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Elle est utilisée dans la confiserie, les bonbons et le chocolat.
  • La nicotine dans certains liquides.
  • Le e-liquide contient également des arômes artificiels en fonction du goût souhaité : fruits rouges, fraises, menthe…

Les cigarettes électroniques ont une durée de vie limitée à 3 mois maximum après ouverture du flacon si elles ne sont pas stockées au sec dans un endroit frais et bien ventilé (les vapeurs peuvent être corrosives). Les mauvaises conditions climatiques peuvent entraîner une altération du produit. Lorsqu’une cigarette électronique n’est pas utilisée pendant longtemps il convient toutefois de la recharger afin que sa batterie reste chargée car elle se décharge progressivement au fil du temps.

Il existe également le cigare électronique qui se compose d’un moteur interne et d’une batterie, avec une cartouche en forme de cigarillo ou de briquet. Il ne nécessite pas la recharge. Les pipes à e-liquides sont également des dispositifs similaires aux pipes utilisant du tabac. Elles ont besoin d’un chargeur externe pour fonctionner. Les cigarettes électroniques à e-liquides sont les plus connues parmi les vapoteurs car elles ressemblent physiquement aux vraies clopes traditionnelles. Elles ont besoin d’un chargeur externe pour fonctionner.

Articles recommandés